Media Landes
Rencontres Didier Decoin à Pomarez

Didier Decoin à Pomarez

 

didier decoin windowsLe 16 novembre 2017, Didier Decoin s’est rendu à la Médiathèque de Pomarez dans le cadre de la manifestation Rendez-vous.

Manifestement heureux de partager ce moment convivial avec le public, il a longuement évoqué son dernier roman  Le bureau des jardins et des étangs .

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

Le Bureau des jardins et des etangsParu chez Stock, au printemps 2017, l’histoire très romanesque se déroule au Japon au XIIème siècle.

 

Fournisseur de carpes à la cité impériale, Katsuro se noie. Sa jeune veuve, Miyuki le remplace. Chaussée de sandales, lourdement chargée, elle marche pendant plus de 400 km dans la montagne pour ramener 8 carpes à l’empereur. Affrontant les dangers, notamment les brigands, les Kappa, monstres aquatiques, elle réussit ce périple portée par l’amour de son mari, pour la survie de son village.

 

Ce roman initiatique, sensuel, olfactif, nous parle d’une période du Japon où le raffinement, la fascination du beau, la poésie étaient remarquables.

 

Didier Decoin, passionné par le Japon depuis l’âge de 11 ans, s’est beaucoup documenté pour écrire ce roman dont il a commencé l’écriture il y a 12 ans. Il a été journaliste avant d’être romancier, avec ce souci de dire la réalité. Le travail de recherche documentaire, historique, lui permet de canaliser son imagination débordante.

 


Beaucoup de ses livres évoquent l’univers urbain, comme la ville de New-York pour  John l’enfer , roman qui lui a valu le prix Goncourt en 1977. Pour l’auteur, les villes qu’il faut arpenter à pied pour s’en imprégner, sont de formidables sujets pour l’écriture. Quant à lui, il préfère de loin la simplicité de la vie à la campagne qu’il apprécie chez lui en Normandie, avec le plaisir de profiter de la nature et de son jardin.

 


Ses sources d’inspiration partent souvent d’histoires vraies. C’est le cas pour son roman  Est-ce ainsi que les femmes meurent ?  Ce fait divers effroyable parlait d’une jeune femme poignardée à plusieurs reprises par un tueur en série. Cette agression de plus d’une demi-heure a eu lieu sous les yeux de 38 témoins qui n’ont rien fait.
Le livre interroge sur la notion de non-assistance à personne en danger et la question que chacun peut se poser : qu’est-ce qu’il fallait faire ? Didier Decoin recommande vivement le film  38 témoins  adapté de son roman par le réalisateur Lucas Belvaux.

 

 

Ecoutez un extrait de la rencontre :


Enregistrement réalisé par Anthony Bacchetta  avec le soutien de la

logDRAC

 

 

 
L’auteur nous a parlé de sa relation fusionnelle avec son père, le cinéaste Henri Decoin qui avait 60 ans à sa naissance. Didier Decoin aurait aimé être lui-même ce père formidable qui l’emmenait en voyages souvent improvisés pour des tournages. Il lui doit ce goût pour la création, l’imagination, le rêve.


Scénariste pour le cinéma et la télévision, Didier Decoin nous a expliqué qu’il avait accepté d’adapter le Comte de Monte-Cristo parce qu’il savait que Gérard Depardieu jouerait le personnage d’Edmond Dantez et qu’il l’incarnerait parfaitement.
Cette adaptation réalisée par Josée Dayan, régulièrement programmée à la télévision, lui a valu le Sept d’or du meilleur scénario.


Secrétaire général de l’Académie Goncourt, il a été interrogé sur ce prix littéraire très prisé. Il a expliqué que les membres du jury respectent le testament des Frères Goncourt qui détestaient la poésie et qui souhaitaient couronner « la jeunesse du talent » sans qu’il s’agisse pour autant d’un jeune auteur.
Eric Vuillard, à qui vient d’être décerné le dernier Goncourt pour  L’ordre du jour  répondait au critère d’être un auteur non débutant qu’il fallait mettre en lumière.
A noter que ce dernier sera l’invité d’un Rendez-vous en 2018.


La cinquantaine de personnes présentes ont vivement apprécié le fait de rencontrer « à domicile » une telle personnalité. Ils ont pu l’interroger, lui faire dédicacer ses ouvrages que la plupart des personnes présentes avaient lus.
Pour certains, c’était aussi la découverte de la médiathèque de Pomarez, inaugurée il y a 1 an et l'occasion d'échanger autour du verre de l’amitié.

Les romans de Didier Decoin à retrouver dans vos bibliothèques :

OPAC Sélection de notices

 

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: