Media Landes
Espace professionnel Surexposition des enfants aux écrans

Surexposition des enfants aux écrans

 

ecran article

Et si on profitait des vacances pour se déconnecter ?

Pas de Wifi au camping, vive les jeux de société, parties de cartes et lecture !!

Les professionnels de la santé et de la petite enfance ont alerté l'opinion publique des dangers d'une exposition trop importante des bébés et des moins de 4 ans à tous types d'écrans : smartphone, tablette, ordinateur, télévision...

Les spécialistes, professionnels de la petite enfance ont pu observer des troubles importants de la communication d'enfants trop exposés : manque d'attention, d'écoute, repli sur soi, des enfants qui ne parlent pas, ne vont pas vers les autres, des enfants très passifs ou très agités, des comportements qui s'apparentent pour certains à des troubles autistiques, un enjeu majeur de santé publique.

Les médias ont relayé cette alerte, notamment dans une tribune du Monde parue le 31 mai dernier.

Un médecin de PMi a réalisé une vidéo mettant en évidence les graves effets sur le développement des tout-petits (exposition aux ondes électro-magnétiques..).

Le rôle des bibliothécaires est d'encourager et accompagner les enfants à l'utilisation du numérique, par des sélections d'applications et de sites pertinents, des conseils d'utilisation, l'aide pour des recherches documentaires, des mises en garde si les contenus ne sont pas adaptés...

Dans son avis remis au ministre de l'Education nationale en 2013, intitulé L'enfant et les écrans, co-écrit par Serge Tisseron a été préconisé la règle des "3-6-9-12" : pas d'écrans avant 3 ans, 1 heure maximum par jour pour les 3-6 ans, 2 heures entre 6 et 9 ans, 3 heures maximum pour les 9 à 12 ans. Pas de règles pour les plus de 12 ans !!! alors que les adolescents sont les "plus accros" aux jeux en ligne et aux réseaux sociaux. Rappelons que les écrans, c'est l'environnement quotidien des enfants : tablettes, téléphones et ordinateurs portables, télévision, outils numériques utilisés à l'école..

Le propos n'est évidemment pas d'aller à contre courant de l'évolution numérique mais d'être dans nos missions de médiation du bon usage de l'outil numérique auprès du public. Pour remplir au mieux ce rôle, il est nécessaire de discuter avec les enseignants de l'apprentissage du numérique à l'école, d'être vigilants sur les impacts sociaux, sanitaires, sur l'influence des lobbies industriels.

L'âge des enfants est à prendre en considération pour proposer des activités autour du numérique adaptées. Les collégiens et lycéens sont demandeurs d'ateliers numériques participatifs pour une meilleure utilisation technique, information et compréhension du monde du numérique.

La mutation numérique en cours est l'affaire de tous, parents, enseignants, enfants, citoyens. Les médiathèques sont là pour guider, proposer des offres multimédias et services en ligne, expérimenter et inventer...

 

 

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: