Media Landes
Découvertes Labor et Miserere

Labor et Miserere

millgirlAlors que le Gouvernement planchera dès cet été sur la réforme du code du travail,

il est bon de mettre en lumière quelques ouvrages et auteurs fondamentaux (américains) qui se sont intéressés au sujet.



Au tournant du XXe siècle, après 50 ans d’industrialisation, l’auteur aventurier Jack London s’immerge pendant 3 mois dans les quartiers miséreux de l’East End londonien.
D’asile en asile, de soupe populaire en soupe populaire, il donne dans Le peuple d’en bas (1902) un témoignage effrayant des conditions de vie des travailleurs-chômeurs de l’Angleterre industrieuse.



Dans la veine de London, l’auteur américain Upton Sinclair décrit l’enfer des conditions de vie et de travail autour des abattoirs de Chicago. La jungle (1905) décrit la descente aux enfers d’une famille d’immigrés lituaniens venus aux Etats-Unis pour trouver le rêve américain.

Enfin, magnifique car illustré des somptueuses photos de Walker Evansselectionaudio b, paraît en 1941 le livre de James Agee, Louons maintenant les grands hommes, qui donne à voir l’extrême misère de familles de métayers en Alabama.
Ce livre déchirant a nourri, ou s’est nourri, des Raisins de la colère de John Steinbeck (1939) qui suit pas à pas la déchéance de fermiers entre Oklahoma et Californie.

 

OPAC Sélection de notices

 

 

 

 

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: