Media Landes
Rencontres Rendez-vous avec l'auteur cubaine Zoé Valdès à Parentis-en-Born

Rendez-vous avec l'auteur cubaine Zoé Valdès à Parentis-en-Born

Zoe Valdes par Witi De Tera

Le 25 avril 2017 à 19 h, dans la cadre de la manifestation Rendez-vous, la médiathèque de Parentis recevra Zoé Valdès.



Romancière, auteure pour la jeunesse, poète et scénariste cubaine, cette femme engagée , au fil de son oeuvre, rend un vibrant hommage à son île natale, tout en dénoncant les exactions du régime castriste.

Contrainte à l'exil après la publication de son premier ouvrage "Le Néant quotidien" elle vit actuellemnt à Paris. Elle viendra à la rencontre des lecteurs pour parler de ces derniers livres.


  

 

 

 


 

havane mon amour

 

 La Havane que vous découvrirez au fil de ces pages est celle que j'ai connue, celle de mes aventures, mais aussi celle de mes lectures, de mes écrivains de prédilection et de mes fantômes – des fantômes que j'ai choisis, ou de ceux qui m'ont choisie.

C'est La Havane de ma mère, et en l'absence de ma mère, La Havane est devenue ma mère, une mère lointaine et à jamais regrettée. C'est La Havane bagarreuse et bambollera (tapageuse) de mon père. La Havane particulièrement fervente et joyeuse de ma grand-mère. La Havane de ma génération, née – année fatidique – en 1959. La Havane de la pénurie et du désarroi, la ville de la fête et celle des sévices. La ville des évasions, des rencontres et des retrouvailles provoquées. La ville bordée par la mer, tour à tour d'or ou d'argent, […]. La ville des infortunes, des persécutions, des crimes passés sous silence, des vols quotidiens que l'on commet pour survivre. La ville des grands amours et des orageuses déceptions, des passions, de la douleur, du souvenir, de l'oubli... J'ai recréé les mystères de cette ville, ceux qui m'ont séduite, en les mêlant à des êtres et des situations de fiction, nés de l'imaginaire populaire ou de ma propre invention.

Dans son dernier ouvrage traduit pour Arthaud, « La Havane, mon amour » (éd. Arthaud) c’est sa jeunesse, son adolescence, sa vie de femme qu’elle raconte, dans un cheminement nous entrainant avec elle dans sa ville.

 

  

  femme qui pleure

 

Photographe et peintre surréaliste au style insolite et dérangeant, Dora Maar va croiser la route de Pablo Picasso. A ses côtés elle va incarner la Femme qui pleure, ce célèbre portrait qui témoigne de sa déconstruction dans l'ombre du génie auquel elle avait voué sa vie.

Amante, muse et victime de l'artiste, Dora Maar, quelques années après sa rupture avec Picasso, décide de passer quelques jours à Venise. Dans le dédale des rues de la cité des Doges, Dora, muse abandonnée, artiste inaccomplie, retrouvera-t-elle le chemin de sa vie de femme ? A l'issue de cet ultime voyage, elle se retirera du monde pour vivre mystique et recluse dans son appartement parisien.

Le temps d'une escapade vénitienne, Zoé Valdés se glisse dans l'âme tourmentée de Dora Maar, cette femme capable de tout par amour et nous livre un roman ardent et subtil sur la passion amoureuse sans limite.

 

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: