Media Landes
Découvertes La sick-lit pour les nuls

La sick-lit pour les nuls

 

nos contraires1

 Puisqu'en littérature de jeunesse aussi les modes se suivent à un rythme soutenu, il est essentiel de se tenir au courant ! La dernière en date ? Les romans avec des vraies grandes maladies dedans... Mais si vous dites "mélo" vous n'y êtes pas du tout : il faut dire "sick-lit", voyons !

 

 

 

 

Qu'est-ce que la sick-lit ?

C'est un sous-genre du problem novel si on s'en tient aux classifications anglo-saxonnes (qui nous ont déjà donné entres autres la bit-lit et la chick-lit). Des romans dans lesquels le héros, enfant ou adolescent, affronte la maladie : cancer, diabète, anorexie, boulimie, désordre psychologique... Il est touché lui-même ou bien au travers d'un être cher. En France on pourra parler de récits de vie.

De quand date la sick-lit ?

Ce n'est vraiment pas nouveau ! Rappelez-vous : Le jardin secret de Frances H. Burnett (1921), L'Ecume des jours de Boris Vian (1947), Les frères Coeur-de-lion d'Astrid Lindgren (1973), Ne t'inquiète pas pour moi d'Alice Kuipers (2008) ou encore Quelques minutes après minuit de Patrick Ness (2012). Mais en janvier 2012 aux USA et en février 2013 en France, a paru Nos étoiles contraires, de John Green, devenu très vite un phénomène de société (plus d'un million d'exemplaires vendus en quelques mois), encore amplifié par le film sorti en 2014. Le récit d'Hazel, seize ans, qui se sait condamnée et qui tombe amoureuse d'Augustus lui-même en rémission. L'issue sera pourtant fatale pour lui.

La maladie sort de la sphère familiale et se combine avec la découverte d'un autre des grands mystères de la vie : l'amour. Un nouveau cocktail à servir aux lecteurs ados ; peut-être pour renouveler le genre "romance surnaturelle" (cf. Twillight) ? Encore des histoires d'amours impossibles finalement. Mais ce n'est pas une recette infaillible et il faut une plume aguerrie, à la fois solide et délicate, ce qu'a su faire John Green.

Pourquoi un tel engouement ?

Les jeunes lisent pour découvrir et expérimenter le monde au travers d'autres vies, d'autres situations que la leur. Ces livres sont des chroniques narrées au plus près du réel et du quotidien. Tristes et drôles, elles délivrent une leçon de vie et rappellent l'importance de vivre l'instant présent. Et puis il y a l'humour souvent noir (très acide chez John Green) qui permet de tenir l'insoutenable à distance, de se croire un instant plus fort que la mort. Tout cela résonne particulièrement à l'âge adolescent.

Ecoutez la musique du film "Nos étoiles contraires" sur Médialandes

Notre sélection :

OPAC Sélection de notices

 

 

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: