Media Landes
Actualités

Sanguinet avait rendez-vous avec Boris Cyrulnik

borisJeudi soir, un public très nombreux a eu l'honneur de rencontrer Boris Cyrulnik, le "psy le plus lu de France". C'est à Sanguinet, dans la salle des fêtes comble que le neuropsychiatre a évoqué sa vie, son dernier livre et s'est gentiment prêté au jeu des questions-réponses.










 Retrouvez la captation de ce moment privilégié :


Enregistrement réalisé par Anthony Bacchetta  avec le soutien de la

logDRAC

 

Né en 1937, à Bordeaux d'une famille juive disparue pendant la guerre, il a connu le traumatisme dès sa plus jeune enfance. Rescapé lors d'une rafle grâce à l'aide d'une infirmière qui l'aide à s'échapper, et à d'autres personnes qui prendront le risque de le cacher, il n'a eu de cesse de vouloir vivre et surtout de vouloir comprendre : " j'ai voulu être psychiatre pour comprendre, car comprendre procure un plaisir physique, comprendre c'est choisir la liberté et non la soumission".

 

 

"Ivres paradis, bonheurs héroïques" besoin de s'identifier à un héros

 

Dans chaque société, l'homme a besoin de s'identifier à un héros ou d'accomplir des rites initiatiques comme en Afrique. Ce héros prend différentes formes selon les situations mais garde toujours sa fonction de sauveur. En temps de paix, il revêt l'image d'un sportif, d'un chanteur, d'un écrivain, en temps de guerre il prend l'étoffe d'un héros tragique, d'un dictateur : nombreux sont les dictateurs élus démocratiquement dans le monde. "Zidane sauve un match, sauve l'honneur avec son coup de tête", Hitler sauve un peuple, la société allemande bafouée. Boris Cyrulnik, lui aussi,  a eu besoin de s'identifier à un héros pour mettre en oeuvre le processus de résilience. Pour lui, c'était Tarzan, homme fort, roi des animaux qui épouse Jane. Il nous a confié avoir presque tout réalisé mais ne pas posséder de poignard.

Cette notion de héros fait résonnance avec l'actualité et notamment celle des attentats. Cependant, on confond souvent résistance et terrorisme : "Les résistants tuaient ceux qui s'en prenaient à eux, ceux qui voulaient les tuer, tandis que les terroristes tuent dans les écoles, dans les dancing....". "Germaine Tillon et Geneviève de Gaulle-Anthonoiz étaient des résistantes, elles ne cherchaient pas à tuer mais à s'opposer à leur manière, en créant un opéra à l'intérieur du camp par exemple.  Ce dernier livre, écrit avant les attentas de Charlie Hebdo, était avant-gardiste. Bien avant les événements tragiques, la montée des clans était palpable et avec elle, les tensions que nous vivons actuellement créant des guerres idéologiques.  

 

 

L'art comme moyen de résilience

 

De tout temps à jamais, l'art a permis  de rencontrer l'autre, de le comprendre et de débattre des problématiques de la société. Le théâtre dans la grêce antique, mais aussi le cinéma, l'architecture, par le biais des oeuvres d'art en général, les conflits peuvent étre évités. Quand une société est blessée, pour rebondir, elle doit faire appel à la créativité. A leur manière, Primo Levi, Charlotte Delbo ou Georges Perec, par un processus d'écriture ont réussi à surpasser leur traumatisme. Georges Perec par une littérature cryptée : la voyelle e avait disparu tout comme avait disparu sa famille. Boris Cyrulnik  lui même, pour se relever de ses blessures a eu recours à la lecture, magnifique espace de liberté, mais aussi à l'écriture de poésie ou de textes plutôt autoboigraphiques. Aujourd'hui, l'art représente un atout majeur dans la gestion des flux migratoires et dans l'accueil réussi des millions de migrants. "En tant qu'enfant d'immigrés, je suis personnellement blessé par le refus de la France à accueillir des migrants". Le Canada qui a mis en oeuvre l'intégration de ressortissants étrangers, retrouve aujourd'hui une croissance remarquable, et se trouve dans la liste des pays les plus riches. Tandis qu'en France, on constate l'échec des camps comme Calais, ou bien de cohabitation sectaire comme à Béziers.  

 

 

Cette soirée chaleureuse, faite d'échanges et de complicité avec Boris Cyrulnik, s'est terminée par une longue séance de dédicaces et un pot de l'amitié.

 

Retrouvez les ouvrages de Boris Cyrulnik dans les médiathèques du département OPAC Sélection de notices

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: