Media Landes
Rencontres Serge Joncour "L'écrivain national" à Lit-et-Mixe

Serge Joncour "L'écrivain national" à Lit-et-Mixe

 

 

img 0600

 

 

 

 

Jeudi 21 mai, Lit-et Mixe, petite commune landaise de 1500 habitants, avec ses larges étendues de forêts où l'on peut se perdre, était le lieu de résidence de Serge Joncour pour la soirée, venu à la rencontre de ses lecteurs. Cela pourrait correspondre à un remake de son livre "L'écrivain national" Prix des Deux Magots 2015, à un détail près : pas de fait divers marquant à Lit-et Mixe qui pourrait entraîner l'auteur bien au-delà.

 

 

 

  

 

 

 

 

 Réécouter des extraits de la rencontre

 

 


 

Écrire, entre réalité et fiction 

« Je me considérais écrivain avant d’écrire des livres ». Serge Joncour, a toujours écrit, et après des débuts difficiles, le Dilettante publie son premier titre " Vu" salué par la critique, suivi de "UV" Prix France Télévision en 2003. « Être écrivain c’est faire un roman et faire un roman c’est comme inventer une vie, c’est avoir une double vie », il écrit toujours en improvisant sans savoir à l’avance ce qui va arriver à ses personnages.

 

Auteur de terroir ou plutôt auteur des territoires comme il aime à se définir, au fil de ses livres, il  met en avant la beauté de cette France si étonnante, de ses régions si différentes : « A partir du moment où l’on bouge, il se passe toujours quelque chose, on rencontre des gens, pas besoin d’exporter l’intrigue de ses romans à New York ou Manhattan, même si c’est plus exotique ».

Dans «L’écrivain national », Serge Joncour nous livre une satire désopilante du métier d’écrivain, une parodie du maire de commune rurale, un roman d’amour avec la mystérieuse Dora mais aussi une intrigue policière : un mélange des genres qui tient le lecteur en alerte jusqu’aux dernières pages. Des personnages réels rencontrés au hasard, des anecdotes vécues par l’auteur viennent ponctuer la fiction dans son écriture: le fait divers traité, date de 10 ans dans le Morvan, la figure du maire, est une compilation de plusieurs premiers édiles croisés au fil du temps, les  ateliers d’écriture ont été réalisés avec des personnes en difficultés.

 

Adaptation cinéma

Serge Joncour est aussi auteur de scénarios pour le cinéma, notamment celui de « Elle s’appelait Sarah » tiré du livre de son amie Tatiana de Rosnay. Selon lui, ce fût un challenge car la difficulté réside dans le respect et la fidélité au texte initial.

Il insiste sur le fait que l’adaptation d’un livre en film est un travail compliqué, nécessitant une réécriture souvent en totalité, parfois 20 fois. Reste ensuite à trouver les acteurs mais surtout  à convaincre de gros investisseurs, un travail de longue haleine. Le cinéma est avant tout un marché, où les interêts économiques priment.

Par ailleurs, deux de ses livres ont déjà fait l'objet d'une adaptation : Superstar, film de Xavier Giannoli avec Kad Merad et Cécile de France tiré du livre "L'Idole", présenté en compétition officielle à la Mostra de Venise en 2012, et "UV" , film de Gilles Paquet-Brenner tiré du livre éponyme.  L'auteur travaille actuellement à la réécriture des scénarii de "L'amour sans le faire" et de" L'écrivain national".

 

 

Cette soirée chaleureuse, faite d'échanges et de complicité avec Serge Joncour, s'est terminée par une séance de dédicaces et un pot de l'amitié.

 

Ecoutez un extrait de "L'écrivain national" lu par Cédric Delage de la Cie Propagande Poetik


Enregistrements réalisés avec le soutien de la logDRAC

 

 

 

 

 

Share

Newsletter

Abonnez-vous à nos flux d'articles: